Formation Arts

Evaluer votre formation artistique privée

Evaluer votre formation Ajouter une formation

Nous partons d’un principe simple :

Prix de la formation / Nombre d’heures de formation x Nombre d’élèves

Puis nous nuançons le résultat en ajoutant :
- Le nombre d’heures personnelles
- Le coût horaire affiné

Pour le nombre d’heures personnelles, la méthode de calcul est la suivante :
nombre d’heures de formation / le nombre d’élèves = le nombre d’heures personnelles.

Echelle de progression de l’étiquette heures personnelles :

A+++ : >65
A++ : >60
A+ : >55
A : >50
B : >45
C : >40
D : >35
E : >30
F : >25
G : <25

Nous calculons aussi le coût horaire affiné :
Combien l’élève paierait s’il s’agissait d’un cours particulier ?

Pour le coût horaire affiné, la méthode de calcul est la suivante :
Prix de la formation / Nombre d’heures personnelles

Echelle de progression de l’étiquette coût horaire affiné :

A+++ : <50
A++ : <65
A+ : <80
A : <95
B : <110
C : <125
D : <140
E : <155
F : <170
G : >170

Pour l’instant, le système de calcul et le classement sont, a priori, arbitraires, mais nous procéderons plus tard à une moyenne basée sur les différentes fiches renseignées par des élèves et établissements pour distinguer les minima et maxima pratiqués par les écoles d’arts privées...

Comment se fait-il que vous n’ayez jamais pensé à comparer une formation sur ce principe ?
Certainement parce qu’aucune école n’a forcément d’intérêt à communiquer sur ce calcul simple. A plus forte raison, parce qu’aucune grille de lecture fournie par les établissements ou par les conseils en orientation ne permet d’avoir un accès clair à ces 3 facteurs.

Il est plus fréquent d’entendre ou de voir d’une école qu’elle a un excellent taux de placement en milieu professionnel (qui dirait le contraire d’ailleurs), qu’un élève exemplaire est devenu un designer modèle, que les formateurs sont tous professionnels, que la vie étudiante a été pensée dans le moindre détail, que l’école donne accès à un matériel incroyable ou encore que les diplômes sont reconnus, labellisés, certifiés, visés par l’état soit autant de figures de style pour rassurer rapidement sans donner à comparer réellement.
Nous ne remettons pas en cause ces points de vue. Nous estimons simplement qu’il est juste qu’une autre grille de lecture puisse être donnée pour distinguer les écoles dont le but premier est d’enseigner du lot des écoles-entreprises qui font de l’enseignement une marchandise.